Matisse in the Blog

24 février 2005

Ce Blog est en cours de développement… Revenez ultérieurement… Merci de votre compréhension.

 

 

 


 

 


Les Symptomes de l'Hypothyroïdie.

75 à 80 % des organes, c'est-à-dire dans notre cas la glande thyroïde, sont aménagés en réserves.  C'est pourquoi le début de la maladie ne montre en général pas de symptômes car ceux-ci n'apparaissent qu'après que la réserve ait été épuisée et qu'environ 75 % de la glande thyroïde soit défaillante.

 

Ce n'est qu'à ce moment que la glande thyroïde n'est plus capable de produire suffisamment d'hormones.  C'est pourquoi il s'écoule beaucoup de temps, dans la plupart des cas de 2 à 3 ans, avant que la maladie n'apparaisse de façon clinique visible.  Comme la maladie progresse lentement, on n'examine pourtant les chiens que lorsqu'ils ont 4 à 6 ans.  Le syndrome de l'hypothyroïdie primaire ne se développe dans sa totale complexité qu'au cours d'une longue période, tant qu'elle n'est pas traitée.  Les propriétaires pensent souvent que le chien change simplement en vieillissant et que surtout certaines modifications de caractère sont dues à l'âge.

Les hormones thyroïdiennes déploient leurs effets dans toutes les cellules du corps, ce qui fait qu'en cas de trouble de fonctionnement on doit compter sur de nombreuses maladies.

Des symptômes généraux de maladie peuvent être :

- léthargie, manque d'intérêt, augmentation du besoin de sommeil, baisse d'endurance, un chien encore jeune devient soudain très vieux car il y a

une restriction du processus total du métabolisme. Chez de nombreux mammifères une forte baisse de l'activité de la glande thyroïde

déclenche l'hibernation.

- expression triste de la face,

- trouble douloureux de la déglutition,

- modifications générales du caractère (irritabilité, agressivité),

-  sensibilité au froid,

- face «bouffie » : par un stockage accru de l'eau et des muccopolysaccarides acides dans le tissu sous-cutané la peau est enflée, ce qui surtout

visible au niveau de la tête et est appelé myxoedème,

- augmentation du poids du corps avec une quantité similaire de nourriture,

- modifications arthrosiques des membres qui peuvent conduire à des paralysies.

- Peau :

. pelage sec, terne, cassant,

. desquamation,

. blanchissement prématuré,

. perte de poil et hyperpigmentation de la peau,

. queue «de lévrier afghan»,

. mue qui traîne en longueur.

- Reproduction.

Comme les hormones de la glande thyroïde et les hormones sexuelles sont en rapport direct il peut s'ensuivre des troubles de la reproduction :

-   manque de libido,

- infertilité chez le mâle et la femelle,

- absence de chaleurs ou écoulement de sang prolongé durant les chaleurs,

- augmentation des avortements, mort-nés et fœtus résorbés,

- pseudo-gestation (grossesse nerveuse),

- les chiots d'une chienne atteinte d'hypothyroïdie peuvent naître sous développés physiquement et, psychiquement (surdité, déficience

cardiaque).

On observe souvent avec une affection auto-immune de la thyroïde une inflammation lymphocytaire des testicules.  Ces mâles ont des testicules plus petits, une mauvaise qualité de semence ou sont même stériles.  Cette inflammation des testicules est considérée, comme l'affection auto-immune de la thyroïde, comme une maladie auto-immune.

Les hormones sont des agents endogènes vitaux dont la déficience complète conduit à la mort.  Le système hormonal est un système délicat qui réagit de façon très sensible à l'attaque d'un de ses maillons.

Cela explique également comment un chien hypothyroïdien peut souffrir de tant de maladies en même temps.  Parfois, il y a des manifestations sur des organes particuliers ou sur le système organique tout au premier plan (formule hématologique, système cardio-vasculaire, troubles de l'irrigation sanguine cérébrale, troubles neurologiques, polyarthrite chronique primaire, lupus érythémateux systémique, syndrome de Sjögren, altérations psychiques).

Posté par Dilectio à 22:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]